Argentoratum app met l’Alsace à l’honneur

En ce début d’année 2017, l’application Argentoratum a décidé de revendiquer haut et fort son identité alsacienne ! La migration du site en .alsace témoigne de notre appartenance à la région Alsace et du partage de ses valeurs. C’est aussi l’occasion pour le site de proposer une expérience utilisateur plus sécurisée avec le passage à l’https.

Logo de la marque alsace

Logo de la marque Alsace

Une déclaration d’amour en .alsace

La start-up alsacienne mise aujourd’hui sur le point alsace pour fournir une identification régionale supplémentaire sur internet. L’objectif de cette migration en .alsace est simple : mettre sur le devant de la scène notre belle culture et notre identité alsacienne fièrement assumée.

En tant qu’ambassadeur de la marque Alsace, cette migration assure également la diffusion de l’image de la région Alsace à travers le monde. Une invitation à venir découvrir notre belle région et sa ville reine, Strasbourg. Une visite qui pourrait prendre une dimension toute autre avec les technologies proposées par notre application : la réalité virtuelle et la réalité augmentée. En bref, le .alsace c’est un outil d’attractivité, de promotion de la région et d’un savoir-faire alsacien.

L’Alsace en chiffres clés

Le saviez-vous ?

Amoureux inconditionnels de notre belle région Alsace, l’équipe d’Argentoratum meurt d’envie de vous distiller quelques chiffres clés :

  • D’ici 2030, l’Alsace comptera 2 millions d’habitants
  • La région a le réseau de tram le plus grand de France
  • Elle forme 70 000 étudiants dont 20% sont des étudiants étrangers
  • La 4ème région la plus visitée de France
  • Elle a la première université de France en nombre d’étudiants
  • 1,86 million d’habitants pour 8 280km2 soit 227 habitants au km2
Aller plus loin :   Une application de réalité virtuelle au Musée du jeu vidéo à Strasbourg

Le Marché de Noël

Pendant les périodes du marché de Noël, l’Alsace reçoit 6,4 millions de visites et 2,7 millions de visiteurs dont 1,8 million à Strasbourg. Le chiffre d’affaires généré est de 377 millions d’euros dont 250 millions d’euros à Strasbourg.

Le Tourisme

La part des touristes (en nuitées) selon les pays à proximité géographique se découpe de la manière suivante : 29% des touristes viennent d’Allemagne, 16% viennent de Belgique puis 8% de Suisse et 8% des Pays-Bas. Enfin, dans une moindre mesure, on trouve le Royaume-Uni et l’Italie qui représentent respectivement 5% des touristes.

Les touristes plus lointains, eux, viennent des Etats-Unis, du Proche et Moyen-Orient, de Chine, du Japon, de la Russie, du Brésil, du Canada et d’Australie.

Top 10 des lieux touristiques les plus fréquentés en Alsace :

  • Batorama, une promenade de Strasbourg en bateau
  • Le Château de Haut-Koenigsbourg
  • Le Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse
  • La Montagne des Singes
  • La Cathédrale de Strasbourg
  • L’Ecomusée d’Alsace
  • Le Vaisseau
  • La Cité de l’automobile
  • Le Centre européen du résistant déporté à Natzwiller
  • La Volerie des aigles

Réseaux sociaux

Sur Facebook, l’Alsace est numéro une des régions de France. Les publications ont été consultées plus de 200 millions de fois et jusqu’à 700 000 personnes se sont engagées en moyenne sur un mois ! Enfin, L’Alsace c’est plus de 2 millions de fans sur Facebook dont 1,1 million sur la page Alsace.

Vous êtes sur le point de découvrir notre belle région ou vous la connaissez déjà par cœur ? Vivez une véritable expérience novatrice et inédite avec l’application Argentoratum app ! Compatible Android et IOS avec ou sans casque de réalité virtuelle.

Aller plus loin :   La start-up Argentoratum met le cap vers les 2 millions d'utilisateurs

Sources :

  1. Imaginalsace
  2. Ambassadeur Alsace
  3. Observatoire Régional Tourisme (ORTA)

Autres articles intéressants :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.