Le camp romain Argentoratum

Comment vivait un légionnaire romain au sein du camp romain Argentoratum ? Comment s’organisait la vie quotidienne ? Comment s’établissait la hiérarchie ? Quel était le secret de la puissance des armées romaines ? Toutes les réponses se trouvent dans cette reconstitution de la vie d’un légionnaire romain à Argentoratum Strasbourg.

Légionnaire du camp romain argentoratum

Légionnaire du camp romain argentoratum

La vie au sein de l’Argentoratum

A l’intérieur du camp Argentoratum

Le camp romain Argentoratum était situé à l’endroit exact où se situe le centre-ville actuel de Strasbourg. Avant toute chose, il faut savoir que ce camp était peuplé par près de 6000 légionnaires auxquels il faut ajouter des valets d’armes, des artisans ou encore des animaux (chevaux, mules etc.).

Il faut bien imaginer que ces soldats vivaient dans des baraquements, c’est-à-dire des bâtiments alignés, identiques et composés d’une quinzaine de pièces chacun. Un baraquement faisait en moyenne plus de 200 mètres carrés et abritait aussi bien des légionnaires que des cavaliers. Les logements étaient spartiates avec le strict minimum du confort à l’époque. Enfin, chaque chambre était partagée entre 8 légionnaires.

Durant leur temps libre, les romains aimaient boire, manger et jouer dans les tavernes. Les légionnaires à Argentoratum s’adonnaient aux jeux de dés et se retrouvaient dans ce que l’on appelle les thermes. De nature privé ou public, ces bains collectifs permettaient de se laver dans de bonnes conditions d’hygiène. Les thermes étaient également des lieus privilégiés pour des rencontres sociales, intellectuelles et professionnelles.

A l’extérieur du camp romain Argentoratum

Tout autour du camp se trouvait de nombreux civils dans des maisons faites de bois et de torchis. Le camp romain Argentoratum attisait les convoitises des marchands en tout genre. En effet, l’établissement de l’Argentoratum était pour eux synonyme d’argent car les légionnaires bénéficiaient de leur solde (rémunération données aux légionnaires) et donc d’un pouvoir d’achat relatif.

Les compagnes des légionnaires habitaient en périphérie du camp romain d’Argentoratum, tout comme les artisans, les commerçants, les aubergistes mais aussi les prostituées.

Les principaux acteurs du camp romain Argentoratum

Profil du légionnaire à Argentoratum

Le légionnaire est un soldat sans grade. Il se situe en bas de l’échelle hiérarchique du camp et devait s’occuper des corvées au sein de l’Argentoratum. Toutefois, un légionnaire qui se distinguait au combat pouvait accéder au grade de première classe et était alors dispensé des corvées.

Le légionnaire à Argentoratum est volontaire, il a entre 17 et 45 ans et s’est engagé dans l’armée romaine pour une durée qui peut atteindre les 25 ans. Ce soldat est aussi extrêmement fidèle et respectueux de la hiérarchie. Enfin, c’est un citoyen comme les autres : il vote et a des droits.

Le commandement à Argentoratum

Chaque centurie (60 à 100 hommes) a des sous-officiers en charge de l’instruction et de la formation des nouvelles recrues, du ravitaillement, des soins mais aussi des techniques de siège et de l’utilisation des armes de guerre. L’Optione est le sous-officier avec le grade le plus important, il y en a un par centurie.

On distingue deux types d’officiers :

  • Les centurions sont les officiers subalternes, ils commandent une centurie. Ils sont au nombre de 60 par légion.
  • Les tribuns militaires sont des officiers supérieurs. Ils commandent jusqu’à 10 centuries et prennent en charge à tour de rôle la légion dans son entièreté. Il y en a 6 par légion. Trois tribuns sont choisis par le général en chef et trois autres sont élus mais tous doivent obligatoirement être d’origine romaine.

Pour finir, on retrouve les généraux. La plupart du temps, on confie le commandement à des consuls qui ont le rôle de généraux en chef des légions.  Ces derniers sont en fait les plus hauts magistrats de la ville de Rome à l’époque. Ils pouvaient déléguer tout ou partie de leur commandement à des légats. Ces derniers étaient des lieutenants de commandement.

Avec cette description de la vie romaine à Argentoratum, vous pouvez d’ores et déjà comprendre d’où vient la puissance des armées romaines de l’époque. Chaque romain indépendamment du poste qu’il occupe est persuadé de la victoire à venir et est convaincu du bien-fondé de son action. Le légionnaire romain est de nature optimiste. A cela s’ajoute une organisation militaire et une hiérarchie au sein du camp pour en assurer la pérennité. Pour en savoir plus, téléchargez notre application sur l’App Store !