La fontaine de Janus : d’Argentoratum à Strasbourg

Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qu’était cet étrange monument non loin de l’Opéra de Strasbourg ? Une tête à moitié immergée dans une fontaine, quelle drôle d’idée ! Il s’agit de la fontaine de Janus, aussi appelé la naissance de la civilisation. Pour découvrir ce monument, rendez-vous à l’extrémité nord-est de la place Broglie à côté de l’Opéra de Strasbourg.

aqueduc antique

La fontaine de Janus à Strasbourg

Le monument est constitué d’un bassin rectangulaire avec en son centre une ruine d’aqueduc antique à deux arches et trois piliers. L’eau s’écoule depuis le sommet de part et d’autre de l’aqueduc. Au centre, à la base du pilier central, se trouve une tête en bronze à deux faces qui regarde vers l’Est et l’Ouest. Cette tête, immergée jusqu’au-dessus la bouche, est celle de la divinité Janus.

Cette sculpture a été réalisée par l’artiste strasbourgeois Tomi Ungerer en 1988. Elle est le symbole du bimillénaire de la création de Strasbourg et rappelle les origines romaines de Strasbourg. Autrement dit, la fontaine de Janus commémore le 2000ème anniversaire de la fondation de Strasbourg.

Fondue à Süssen en Allemagne, la tête de Janus a été réalisée à partir d’un modèle en plâtre par le sculpteur strasbourgeois Denis Roth. Janus est constitué de deux parties pesant 200kg chacune assemblées l’une à l’autre au moyen de vis et de crochets. L’aqueduc a nécessité l’utilisation de 5000 tuiles.

fontaine de Janus

fontaine de Janus

Symbolique et interprétation

Au centre de l’aqueduc, la tête du dieu Janus est à moitié dans l’eau de la fontaine pour illustrer la bipolarité de Strasbourg entre France et Allemagne. Les deux visages du dieu romain Janus témoignent de la double identité franco-allemande de la ville. L’aqueduc rappelle les origines romaines de la cité romaine. Enfin, on peut lire d’un côté l’inscription « Argentoratum MM » et de l’autre « Strasbourg 2000 ». La fontaine de Janus est le symbole de la double culture de l’Alsace, latine et germanique.

Il y a 2000 ans, les romains installent leur camp militaire dans une bourgade celte appelée Argentorate, puis romanisée en Argentoratum. La Pax Romana était basée sur la supériorité militaire des romains. Cette période de paix imposée par l’Empire romain sur les régions contrôlées s’obtenait par la guerre. A l’époque, le temple du dieu Janus était le symbole de l’engagement militaire. En effet, lorsque les portes étaient ouvertes, l’Empire était en guerre tandis que lorsqu’elles étaient fermées, l’Empire était en paix. Dans la mythologie romaine, le dieu Janus était le gardien des croisements et des carrefours.

La tête de Janus regarde dans les deux directions à la fois car Strasbourg est un carrefour européen, dont le nom signifie la ville où les routes se croisent. Le pont à côté du monument représente également le passage, le trait d’union entre les peuples. Enfin, la ruine antique rappelle les vestiges romains qui se trouvent tout près de la fontaine. La fontaine de Janus est un témoin immuable de l’origine commune de l’Europe fondée sur les vestiges de l’Empire romain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *